Comprendre la carence en vitamine B12 (Causes, Symptômes, traitement)

16 Mar 2021 | Nutrition | 6 commentaires

La vitamine B12, ou cobalamine, est une vitamine indispensable à la bonne croissance et au bon entretien de l’organisme.

A l’état naturel la vitamine B12 n’est produite que par certaines bactéries présentent principalement dans les sols et qui s’accumulent chez les animaux herbivores. La vitamine B12 dans la chaine alimentaire provient en grande majorité de la consommation de ces animaux.

Les consommateurs vegan, végétaliens, végétariens, et celles et ceux qui ont réduit significativement leur consommation d’aliments d’origine animale (flexitariens) ou dont l’assimilation est limitée sont directement concernées par un risque de carence en vitamine B12. La synthèse de la B12 en laboratoire a été un tournant déterminant pour sécuriser les régimes végétaux il y a moins de 50 ans.

Dans cet article, nous allons revenir sur les causes des carences, les symptômes qui accompagnent cette dernière et les moyens de la soigner.

Les causes d’une carence en vitamine B12

La carence (l’hypovitaminose B12) est souvent associée à une consommation insuffisante de protéines animales et une absence de supplémentation corrective par des compléments alimentaires adaptés.

Il existe en réalité de nombreux autres facteurs qui influent sur l’assimilation de la vitamine B12 et peuvent induire des carences y compris avec des apports théoriques satisfaisants :

Les traitements et la prise de médicaments

Certains médicaments ont un impact négatif, souvent variable d’un individu à l’autre. C’est le cas de la metformine prescrite comme traitement de fond contre le diabète de Type 2. Il faut déplorer que, sauf exception, ces risques ne sont jamais explicitement décrits dans les notices légales. Il est toujours prudent d’interroger le pharmacien à ce propos.

L’assimilation limitée (âge, facteur intrinsèque, maladies)

  • Age :

Des études statistiques concordantes montrent qu’une proportion significative de personnes âgées présentent une carence en vitamine B12 : de 10 à 20% dès 50 ans et ce pourcentage augmente avec l’âge.

La cause principale est la baisse de l’acidité gastrique qui perturbe le processus de conversion de la vitamine B12 dans l’organisme.

  • Maladie :

Des pathologies spécifiques identifiées comme la maladie de Biermer (ou anémie de Biermer) à l’origine de l’anémie dite « pernicieuse ».

Dans ce cas, la carence résulte d’une absence de sécrétion d’une molécule spécifique appelé facteur intrinsèque, indispensable au transport de la vitamine B12 dans l’intestin et à son passage dans le sang. Le pourcentage de vitamine B12 assimilé est directement lié à la quantité de facteur intrinsèque disponible.

Des catégories de population avec des besoins accrus

Par sécurité, on considère que les femmes enceintes et les sportifs ont des besoins quotidiens accrus en vitamine B12.

Pour les jeunes, tout manque de vitamine B12 peut avoir un impact direct sur la croissance et le bon développement. Ces situations nécessitent une attention particulière à la couverture des apports quotidiens de vitamine B12.

Une situation générale à surveiller pour tous

Les véganes et végétariens sont de mieux en mieux informés sur le caractère obligatoire de la prise de compléments de vitamine B12.

Cette prise de conscience n’existe pas chez les omnivores alors qu’une part significative (de l’ordre de 20%) a des apports de vitamine B12 structurellement insuffisants, lié à des aliments carnés à faible teneur en B12.

Le paradoxe pourrait bientôt être de constater plus de carences chez les omnivores que chez les véganes !

Les symptômes d’une carence en vitamine B12

La carence structurelle en vitamine B12 a des effets qui peuvent être irréversibles :

  • A relativement court terme pour les sujets en croissance (dès le stade fœtal) puisqu’elle impacte directement le bon développement de l’organisme et notamment des tissus nerveux.
  • De façon beaucoup moins perceptible lorsque la croissance est terminée, ce qui est aussi dangereux (vieillissement accéléré des tissus nerveux etc.).

Il n’est pas facile de diagnostiquer la carence en vitamine B12, d’autant plus qu’elle est légère car elle présente des symptômes similaires à d’autres pathologies.

Le mieux est de veiller à des apports satisfaisants au quotidien, si nécessaire en les faisant évaluer par un professionnel (nutritionniste, diététicien).

Les symptômes se classent en 2 grandes catégories :

  1. L’anémie
  2. Les troubles neurologiques

L‘anémie due à une carence en vitamine B12 (apport ou assimilation)

Une carence en vitamine B12 peut entraîner une anémie (diminution du taux d’hémoglobine sous sa valeur seuil) par manque de production de globules rouges.

L’oxygène est alors moins bien transporté dans le sang et les symptômes observés sont ceux de tous les types d’anémie : les picotements, les engourdissements des pieds et des mains sont parmi les premiers ressentis puis fatigue, faiblesse générale, essoufflement, vertiges.

La multiplicité possible des causes fait qu’il est difficile d’identifier un manque de vitamine B12 avec ces seuls symptômes.

Comme évoqué ci-dessus la carence en B12 résulte :

  • Soit d’apports insuffisants, ce qui se corrige facilement par la nutrition et les compléments alimentaires.
  • Soit de défauts d’assimilation, résultant de pathologies spécifiques qui perturbent l’action du facteur intrinsèque nécessaire à l’assimilation comme la maladie de Biermer. L’anémie est dite « pernicieuse » car elle se développe malgré des apports de vitamine B12 suffisants.

Les troubles neurologiques liés à une carence en vitamine B12

La vitamine B12 intervient directement dans le développement et la régénération des tissus nerveux, et sa carence entraine une dégradation des gaines de protection des neurones (la myéline).

Des fourmillements répétés dans les extrémités des membres sont les premiers effets fréquents et alertant d’une possible carence de B12 (mais non spécifiques).
Ils justifient de consulter à ce sujet.

Une carence chez le fœtus et l’enfant est encore plus préjudiciable car elle perturbe le développement cérébral avec éventuellement, des effets irrémédiables.

D’autres risques de maladies

En plus des risques évoqués ci-dessus, une carence en vitamine B12 expose à davantage de :

  • Maladies cardiovasculaires (Humphrey et al., 2008)
  • Maladie d’Alzheimer (Nourhashemi et al., 2000 ; Selhub et al., 2000),
  • Cancer du col de l’utérus (Myung et al. 2011)
  • Malformations à la naissance (chez les bébés de mère carencée)
  • Fragilisation osseuse.

Comment prévenir ou soigner une carence en vitamine b12

Dans la majorité des cas, la carence en vitamine B12 n’entraine aucune lésion irrémédiable lorsqu’elle est décelée suffisamment tôt chez les sujets ayant terminé leur croissance.

Pour soigner une carence, deux méthodes existent en fonction du degré d’urgence à corriger le problème et/ou de son origine.

  1. La Supplémentation orale en vitamine B12
  2. La vitamine B12 administrée par injection.

La prise d’un complément alimentaire riche en vitamine B12

Pour la grande majorité des modes d’alimentation présentant un risque de manque en vitamine B12, la prise régulière de vitamine B12 en compléments alimentaires est le moyen le plus simple de prévenir les risques sans trop de contraintes quotidiennes et à un cout modéré.

Il permet aussi, avec la prise de doses plus importantes pendant plusieurs semaines ou mois, de ramener le taux de vitamine B12 à un niveau correct.
Il est important de préciser qu’il n’y a pas de risque de surdosage de la vitamine B12 (elle est très soluble dans l’eau, les quantités en excès sont facilement éliminées dans les urines, sans fatigue rénale car les quantités restent infimes : quelques dizaines de micro-grammes)

Chez les séniors omnivores, avec une assimilation plus faible liée à la moindre production d’acide gastrique, la prise d’un complément alimentaire en supplément d’une alimentation déjà équilibrée en vitamine B12, permet de compenser ce risque.
Une prise hebdomadaire d’un complément dosé à 1 mg environ est une précaution suffisante.

La prise régulière de compléments de vitamine B12 est obligatoire pour les consommateurs vegans (ou végétariens), avec, rappelons-le, une attention particulière pour les femmes enceintes et leur bébé et les jeunes en croissance.

La supplémentation doit être dosée : la quantité de vitamine B12 apportée doit être clairement mesurée et adaptée à la fréquence de la prise (quotidienne, bi hebdomadaire, hebdomadaire).

Les valeurs de référence de supplémentation pour un adulte sont :

  • Omnivores : 2,5 microgramme/jour (le niveau de la VNR officielle)

Régimes végétaux majoritaires :

  • Par prise quotidienne : 5 Microgrammes/jour
  • Par prise hebdomadaire :1 milligramme
  • Régimes véganes strictes : 10 microgrammes/jour ou 1 milligramme (mg) deux fois par semaine

L’injection de vitamine B12

L’injection intraveineuse est évidemment une pratique relevant strictement de la médecine et donc dans des situations particulières et graves.

On y recourt :

  • Soit pour corriger au plus vite les effets d’une carence critique, notamment avec des lésions nerveuses (lorsqu’elles ne sont pas irréversibles).
  • Soit pour palier la mauvaise absorption en cas d’anémie pernicieuse, de chirurgie stomacale qui perturbe la production du facteur intrinsèque ou de traitement médicamenteux à long terme (Metformine /diabète T2 par exemple)

Dans le premier cas, des injections quotidiennes ou hebdomadaires sont prescrites pendant une période permettant le retour à la normale. Dans le second cas, le traitement sera à long terme.

Nos compléments alimentaires riches en vitamine B12

La gamme Argalys Essentiels a été conçue pour faciliter l’équilibre des régimes alimentaires modernes et pour tous.
Il est donc fort logique que nous ayons accordé une attention particulière à la vitamine B12.

Trois solutions sont proposées :

  • Pour une prise quotidienne : le Multivitamines et Minéraux apporte 10 microgrammes de B12 par gélule (400% la VNR) : une dose très sécurisante au quotidien, associée à un spectre large de vitamines et Minéraux (D3, Iode, Zinc etc)
  • Pour une prise hebdomadaire seniors, flexitariens ou bihebdomadaire (véganes) : la formule Vitamine B12 + Iode et Sélénium contient 1000µg (1 mg) de vitamine B12 par gélule, c’est la solution la plus économique du marché avec un rapport qualité /prix inégalé.
  • A partir de 1 an : le nouveau Vegakid (sortie Avril 2021) : une formule inédite adaptée aux plus jeunes, avec des apports adaptés de vitamine B12 mais aussi : Vitamines D3 et E, Calcium, Iode, zinc et Sélénium.

Le rôle et l’importance de la Vitamine B12 sont de mieux en mieux connus. L’engouement pour des régimes alimentaires avec moins ou pas de protéines animales accroit encore l’utilité des supplémentations de vitamine B12.

En cas de doute, n’hésitez pas à faire évaluer vos apports et ceux de vos enfants par un professionnel de la nutrition, c’est une précaution très raisonnable.

Sources :

  • https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-de-la-nutrition/vitamines/carence-en-vitamine-b12#:~:text=Une%20carence%20en%20vitamine%20B12,cas%20s%C3%A9v%C3%A8res%2C%20essoufflement%20et%20%C3%A9tourdissements.
  • https://www.vivelab12.fr/la-carence-en-b12/
  • https://www.revmed.ch/RMS/2008/RMS-175/Hypovitaminose-B12-challenge-diagnostique-et-therapeutique
  • https://www.revmed.ch/RMS/2018/RMS-N-590/Presentation-inhabituelle-d-un-deficit-en-vitamine-B12

Produit du moment

Je m’inscris pour recevoir la newsletter

6 Commentaires

  1. Seywert

    Bonjour par contre j ai un surplus de vitamine b 12 a quoi cela est du? Merci

    Réponse
    • Argalys

      Bonjour,

      Merci d’avoir pris le temps de commenter notre article,
      Il ne serai pas sérieux de notre part de répondre à votre question avec aussi peu d’information. L’hypervitaminose de vitamine B12 peut être créée soit par des excès de prise de vitamine B12, soit par des pathologies qui perturbent son métabolisme.
      Nous vous conseillons donc de contacter sans tarder votre médecin pour un diagnostic plus précis.

      A bientôt.

      L’équipe Argalys

    • Laure

      Qu’elle est l’examen à faire pour vérifier de son taux de vitamine b12?

    • Pascal

      Il y a deux sortes de contrôles , indirects, du niveau de Vitamine B12 ; soit basés sur la mesure taux d’acide méthylmalonique, sanguin ou urinaire ( corrigé de la teneur en créatinine) ou urinaire ou sur le taux d’holotranscobalamine (test holo-TC). Dans tous les cas, l’interprétation des résultats dépend de la méthodologie mise en œuvre par le laboratoire et ne peut être faite que par le médecin traitant. En espérant que ces informations vous soient utiles.

  2. Sabrina

    Bonjour
    Cela fait depuis fin janvier que j ai une grosse anemie(b12 et b9) et a la limite de mes réserve de fer malgré le traitement tjs au même point fatigue vertige essoufflement je dors énormément mais rien ni fait perdu plus de 50%de mon autonomie j ai plus de vie auriez vous une réponse à me donner svp merci

    Réponse
    • Argalys

      Bonjour Sabrina,

      Merci pour votre question,

      Ce que vous évoquez ici est du ressort de votre médecin. Lui seul pourra piloter les analyses et les diagnostics approfondis que votre situation nécessite. Des supplémentations correctives (Fer, vitamine B12, B9) sont évidemment faciles à mettre en place mais ces sub carences peuvent aussi être liées une pathologie particulière, puisque apparemment les supplémentations précédentes ont été inefficaces. Par conséquent, nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin.

      Bien à vous et belle journée,

      Pascal,
      L’équipe Argalys

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actus & infos

Pin It on Pinterest