vitamine c bienfaits peau

La Vitamine C : l’anti-âge n°1 pour la peau

Découvrez comment la vitamine C, aux multiples bienfaits, peut ralentir les effets du vieillissement sur votre peau et vos articulations. En neutralisant les radicaux libres et en stimulant la production de collagène, elle joue un rôle essentiel pour préserver votre jeunesse.

Le vieillissement de l’organisme est particulièrement visible sur la peau et perceptible dans les articulations.

Ce sont les premiers signes ressentis d’un mécanisme général qui est à l’œuvre tous les jours. Bien qu’on ne puisse l’arrêter, il peut être ralenti par l’hygiène de vie et la micronutrition.

Parmi les micronutriments utiles, la vitamine C joue un rôle essentiel sur la peau et le visage en agissant sur la neutralisation des radicaux libres et la synthèse du collagène.

Nous détaillons ces deux bienfaits ci-dessous.

La 1ère cause du vieillissement de la peau : les radicaux libres 

Les radicaux libres, dérivés de l’oxygène sont une des causes du vieillissement tissulaire.

L’oxygène est indispensable à la vie et à toute notre production d’énergie. Il est inhalé et véhiculé dans l’organisme sous sa forme stable de Dioxygène, composée de deux atomes, notée 0₂.

Cependant, au cours des réactions physiologiques qui utilisent l’oxygène, la molécule 0₂ est fractionnée. Il en résulte des dérivés qui sont très instables : les radicaux libres.

Ces radicaux libres (RL ou ROS : Reactive Oxygen Species) sont très réactifs et très agressifs vis-à-vis des molécules environnantes. Pour gagner en stabilité, ils cherchent à récupérer d’autres électrons auprès des molécules voisines et les rendent ainsi plus fragiles.

C’est ce mécanisme, appelé stress oxydatif, qui endommage les membranes cellulaires, les protéines (dont le collagène) et l’ADN et accélère le vieillissement.

La conséquence visible du stress oxydatif est l’accélération de la dégradation cutanée.

Le stress oxydatif est un sous-produit de la respiration et donc de la vie. Il peut pourtant être modulé avec des stratégies anti-oxydantes adaptées. 

La 2ème cause du vieillissement cutané : le collagène 

A partir de 30 ans, la production de Collagène diminue de 1% par an.

Les collagènes sont une famille de protéines présentes dans tous les tissus corporels. Ce sont les plus abondantes dans l’organisme. Elles possèdes des propriétés structurelles indispensables à la souplesse de la peau, des articulations et à l’élasticité de tous nos tissus mous.

A 30 ans, la teneur en collagène de tous nos tissus, dont la peau, diminue d’environ 1% par an.
Cette diminution de la synthèse de collagène est attribuable à plusieurs facteurs dont, des altérations du métabolisme cellulaire, une diminution de l’activité des fibroblastes responsables de la production de collagène ou encore le stress oxydatif.

Cette baisse de la production de collagène se traduit de façon sensible sur l’aspect de la peau et les articulations :

  • Perte d’élasticité
  • Perte de fermeté
  • Apparition des rides
  • Diminution de la souplesse articulaire (les cartilages sont riches en collagène). 

Pourquoi la vitamine C est l’alliée de la peau !

La vitamine C, ou acide ascorbique, joue un rôle majeur sur le vieillissement de la peau en raison de ses doubles bienfaits :

D'une part, elle agit comme un puissant antioxydant. La vitamine C neutralise les radicaux libres générés par notre propre consommation d’oxygène et augmentés par des facteurs environnementaux tels que :

  • Les rayons UV
  • La pollution
  • Le tabac
  • Le stress

La vitamine C prévient ainsi les dommages oxydatifs sur la peau.

D'autre part, la vitamine C favorise la synthèse du collagène, la protéine clé pour maintenir la fermeté, l'élasticité et la jeunesse de la peau.

Cette double action de protection et de stimulation cutanée en fait un ingrédient incontournable pour réduire les signes du vieillissement de la peau. 

L’action anti-oxydante de la vitamine C

L’acide ascorbique est l’un des principaux anti-oxydants.

Il existe d’autres anti-oxydants comme la vitamine E, le sélénium et les bêta-carotènes (provitamine A).
La vitamine C agit également en synergie avec le Gluthation, autre anti-oxydant puissant synthétisé par l’organisme.

En pratique, la vitamine C et les molécules anti-oxydantes se combinent avec les radicaux libres et les neutralisent avant qu’ils ne puissent s’associer et dégrader les protéines des tissus et l’ADN. Cela va retarder le vieillissement prématuré de la peau.

C’est le premier effet « anti-âge » de la vitamine C.

A noter cependant que lorsque la vitamine C est en excès, elle peut devenir à son tour oxydante et accélérer les mécanismes de vieillissement.
Il n’y a pas cependant aucun risque avec des doses journalières correspondant aux apports quotidiens recommandés soit 100 à 120 mg par jour.

Les risques oxydatifs de la vitamine C supposent des apports supérieurs aux AQR : plus de 200mg/jour réellement absorbés soit sans doute des apports alimentaires quotidiens de l’ordre de 500 mg et plus. [6-7-8-9].

La bonne dose de vitamine C est une dose modérée !

Expérience pratique : lorsqu’on coupe un fruit ou un légume à texture fibreuse (pomme, carotte etc.) un filet de jus de citron permet d’empêcher leur brunissement à l’air : c’est dû à l’action anti oxydante de la vitamine C.

La vitamine C : Indispensable à la synthèse du collagène

La biosynthèse du collagène est régie par le déterminisme génétique qui programme sa production. Néanmoins, certains micronutriments sont indispensables à ce mécanisme :

  • Des acides aminés spécifiques : Glycine, Proline, hydroxyproline
  • La vitamine C.

La présence de ces micronutriments permet à l’organisme de produire la quantité de collagène déterminée par son code génétique. En revanche s’ils ne sont pas présents en quantité suffisante, la production est moindre et l’impact sur le vieillissement de la peau est plus important.

En tant que précurseur de plusieurs enzymes, la vitamine C intervient directement dans la réalisation de ce mécanisme.

Pour la synthèse du collagène, la présence d'enzymes est cruciale car elles agissent comme catalyseurs de ces réactions biochimiques. En leur absence, ces réactions se produisent peu, voire pas du tout.

La production du collagène par l’organisme est largement proportionnelle à la quantité de vitamine C disponible dans le milieu cellulaire.

C’est le deuxième effet anti-âge de la vitamine C !

Intégrer la vitamine C dans sa routine anti-âge

Le vieillissement cellulaire est à l’œuvre 24h/24 et 365 jours par an !

Les bienfaits anti-âge de la vitamine C sur la peau étant avérés, Il est important que l’organisme dispose en permanence d’une quantité suffisante.

Cette quantité suffisante de vitamine C correspond idéalement à une teneur plasmatique (sanguine) de 60/70 µmol /Litre.

Le stock de vitamine C de l’organisme est de l’ordre de 2 grammes, avec un besoin de renouvellement quotidien de l’ordre de 60 à 120 mg*.

En revanche, la vitamine C est soluble dans l’eau. A ce titre, elle est facilement éliminée dans les urines ou les selles lorsqu’elle est absorbée en excès, du fait d’un mécanisme d’absorption saturable.

Au-delà de 200 mg/jour l’absorption décroit fortement : moins de 20% pour une dose de 1 gramme !

Nous vous conseillons donc de privilégier une alimentation quotidienne riche en fruits et légumes frais ou un complément alimentaire à dosage modéré *en vitamine C.

*Des études montrent que des teneurs plasmatiques correctes sont obtenues avec des doses modérées et régulières après quelques semaines.

 

 Sources :

  1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC201008/ Vitamin C in human health and disease is still a mystery ? An overview K Akhilender Naidu 1
  2. Ascorbic acid. In: Brown ML, editor. Present knowledge in Nutrition. Nutrition Foundation, Washington DC; 1990. Sauberlich HE
  3. The effect of vitamin C supplementation on biomarkers of oxygen radical generated damage in human volunteers with low or high cholesterol levels. Environ Mol Mutagens. 1997;30:161–174. J. Anderson D, Phillips BJ, Yu T, Edwards AJ, Ayesh R, Butterworth KR
  4. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18505499/ Effect of vitamin C and its derivatives on collagen synthesis and cross-linking by normal human fibroblasts. N Boyera, I Galey, B A Bernard
  5. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6204628/ Efficacy of Vitamin C Supplementation on Collagen Synthesis and Oxidative Stress After Musculoskeletal Injuries: A Systematic Review Nicholas N. DePhillipo,
  6. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32455696/Two Faces of Vitamin C-Antioxidative and Pro-Oxidative Agent Julia Kaźmierczak-Barańska
  7. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24460956/The oxidized form of vitamin C, dehydroascorbic acid, regulates neuronal energy metabolism Pedro Cisternas
  8. https://www.nature.com/articles/33308 Vitamin C exhibits pro-oxidant properties Ian D. Podmore, et al Nature volume 392, page 559 (1998)
  9. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/36289902/ Differences in the Pro/Antioxidative Status and Cellular Stress Response in Elderly Women after 6 Weeks of Exercise Training Supported by 1000 mg of Vitamin C Supplementation