Les troubles du sommeil : les symptômes, les causes et traitements

Les troubles du sommeil : les symptômes, les causes et traitements

Des réveils nocturnes aux insomnies, découvrez, dans cet article, les symptômes des différents troubles du sommeil, les causes et les traitements adaptés à votre situation.

Pourquoi je n'arrive pas à m'endormir malgré la fatigue ? Vous lisez Les troubles du sommeil : les symptômes, les causes et traitements 5 minutes

 

Difficulté à s’endormir, réveils nocturnes ou encore fatigue au réveil… Une majorité de personnes sont affectées par des troubles plus ou moins prononcés du sommeil. Face à cette prévalence importante, comprendre la nature et l'origine de ces troubles devient impératif pour retrouver des cycles de sommeil normaux.

Cet article résume les multiples aspects des troubles du sommeil, leurs causes et les symptômes observés, ainsi que les solutions existantes pour retrouver un sommeil réparateur.

Les différents troubles du sommeil 

Les troubles du sommeil sont définis comme des altérations dans la quantité, la qualité ou le rythme du sommeil. Ils sont souvent classés en 3 groupes distincts :

  • Les dyssomnies : parmi lesquels on retrouve les carences en sommeil (insomnies) et les troubles du rythme circadien (rythme veille-sommeil). Il s’agit des troubles les plus communs qui vont perturber la qualité et la durée du sommeil. Cela se traduit par des difficultés à s'endormir, à rester endormi ou à obtenir un sommeil de qualité. 
  • Les troubles parasomniques regroupent diverses manifestations anormales pendant le sommeil, sans effets directs sur la vigilance en journée. Il s’agit des cauchemars, les terreurs nocturnes, les apnées du sommeil, le bruxisme (grincement des dents).
  • La troisième catégorie comprend les troubles de l'hypersomnie qui se manifestent par une somnolence excessive pendant la journée, malgré une durée de sommeil suffisante.

Quels sont les symptômes des Troubles du Sommeil :

Les troubles du sommeil se manifestent par une variété de symptômes perturbant le cycle naturel du sommeil. Ils seront différents en fonction du type de trouble.

Les symptômes liés au dyssomnies :

Pour les dyssomnies, le symptôme le plus fréquent est l’insomnie, qui concerne environ une personne sur 3. Elle peut être passagère, liée à un épisode ponctuel mais aussi chronique lorsqu’elle survient régulièrement plus de 3 fois par semaine.

L'incapacité à s'endormir rapidement et les réveils nocturnes sont les autres symptômes fréquents.

Les symptômes liés au troubles parasomniques :

Souvent, ils se manifestent par des cauchemars récurrents, perturbant le sommeil et pouvant induire une détresse importante chez l'individu.

Cependant, dans certains cas, les symptômes peuvent être plus subtils et difficiles à détecter, comme dans le cas de l'apnée du sommeil. Ce trouble se caractérise par des pauses respiratoires involontaires pendant le sommeil, souvent accompagnées de ronflements bruyants et de mouvements corporels. Ces symptômes peuvent entraîner une fragmentation du sommeil et une somnolence diurne excessive, nuisant ainsi à la qualité de vie et à la santé globale de la personne affectée.

Insomnies, réveils nocturnes, quelles sont les causes ?

Les troubles du sommeil peuvent découler de divers facteurs, incluant des aspects génétiques, environnementaux et comportementaux. Parmi les plus communs, on retrouve :

  • Le stress chronique
  • L’anxiété
  • La dépression
  • Des habitudes de sommeil irrégulières
  • La consommation de stimulants tels que la caféine et l’alcool.
  • Le déséquilibre alimentaire
  • L’âge

Certaines maladies peuvent également à l’origine de ces troubles. C’est le cas notamment de l’apnée du sommeil ou le syndrome des jambes sans repos qui peuvent contribuer à la perturbation du cycle naturel du sommeil.

Les différents impacts des Troubles du Sommeil :

Les troubles du sommeil ont un impact significatif sur la santé physique et mentale.

Les conséquences physiques comprennent un risque accru de maladies cardiovasculaires, métaboliques et neurologiques, ainsi qu'une diminution de la fonction immunitaire.

Sur le plan mental, les troubles du sommeil sont associés à des troubles de l'humeur tels que l'anxiété et la dépression, ainsi qu'à des altérations des fonctions cognitives telles que la mémoire et la concentration.

En outre, ces troubles peuvent compromettre la qualité de vie globale, affectant les performances, les relations sociales et le bien-être général.

Les solutions à mettre en place, pour réduire les troubles

Comme expliqué dans notre article sur les 8 conseils pour vous aider à mieux dormir, le traitement des troubles du sommeil nécessite souvent plusieurs de combiner plusieurs actions quotidiennes.

C’est la première étape à réaliser avant d’envisager des solutions d’ordre médical.

On peut notamment donner les conseils suivants :

  • Eteindre les écrans au moins 1 heure avant l’endormissement souhaité (attention particulière pour les enfants)
  • Pratiquer une activité physique régulière dans la journée ;
  • Alléger les repas du soir pour une digestion plus facile,
  • Limiter la consommation de produits excitants (caféine ou la théine, alcool, tabac etc.)
  • Respecter des horaires de coucher réguliers, si possible, pour la synchronisation de la production de la Mélatonine, l’hormone du sommeil

Si cela ne suffit pas, vous pouvez également vous orienter vers la prise d’un complément alimentaire à base de Mélatonine afin de retrouver un sommeil plus profond.

Les traitements pour lutter contre les troubles du sommeil

Si les troubles persistent malgré l’application des règles d’hygiènes ci-dessus, il faut consulter votre médecin pour un diagnostic approfondi et une stratégie curative prenant en compte tous vos paramètres personnels

Les troubles du sommeil récurrents sont des facteurs de risque pour d’autres pathologies, il ne faut pas les laisser s’installer et s’aggraver !