Argalys Essentiels

Omega 3 DHA Vegan

60 capsules de 250 mg de DHA extrait à partir de l’algue Schizochytrium sp.

24,00

En stock

Name Range Discount
remise par produit 3 - 3 5 %

Profitez de 5% de réduction pour 3 produits identiques achetés !

Livraison offerte dès 60 € d’achat

Argalys Oméga 3 DHA Vegan est extrait de l’algue Schizochytrium sp, seule autorisée en Europe pour la production de DHA Oméga 3.

Chaque gélule vous apporte 250 mg d’Oméga 3 DHA.

Cela correspond aux recommandations des autorités sanitaires européennes qui considèrent que 250 mg de DHA par jour sont nécessaires au bon fonctionnement du système cardiovasculaire, du système nerveux, de la vision et du cœur.

Le procédé d’extraction exclusif QualitySilver® améliore considérablement la résistance à l’oxydation (3 à 5 fois plus que les huiles standards) un atout majeur pour la préservation des qualités nutritionnelles ; les huiles riches en Omega 3 sont très fragiles et perdent rapidement leurs propriétés sans cette précaution.

Un apport quotidien de DHA se ressent rapidement :

  • Moindre fatigue nerveuse
  • Meilleure résistance au stress
  • Rythme cardiaque plus régulier

Nos Omega 3 DHA sont adaptés à tous les régimes alimentaires et toutes les personnes qui souhaitent consommer mieux, plus sain et de manière plus responsable, sans impact négatif sur la faune marine.

En résumé :

  • Une capsule 100% végane certifiée par the Vegetarian Society.
  • 60 capsules de 250 mg de DHA couvrent l’ensemble des besoins quotidiens
  • Huile de l’algue Schizochytrium Qualitysilver®, très riche en DHA (250 mg/capsule),
  • 100% manufacturé en France (de l’extraction au conditionnement), 100% des ingrédients d’origine Européenne
  • Pilulier 100% compostable, bilan carbone optimisé sur l’ensemble de la chaine de production.
  • 250 mg de DHA : dose qui permet les allégations de bon fonctionnement cérébral; cardiovasculaire; vision avec une une capsule par jour

 

Rappels sur les Oméga 3 et le DHA :

Les Oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés (AGPI n-3) à longue chaîne dits essentiels, parce qu’ils sont indispensables à l’organisme (pour son développement et son bon fonctionnement)

Les 3 constituants des AGPI sont :

  • ALA
  • EPA
  • DHA

L’ALA est le précurseur des deux autres oméga-3. Il doit absolument être apporté par l’alimentation car l’organisme ne sait pas le synthétiser.

Les acides eicosapentaénoïque (EPA) et docosahéxaénoïque (DHA) : ils peuvent être synthétisés par notre organisme à partir de l’ALA.

Mais la conversion de l’ALA en DHA est dans plus de 90% des cas très insuffisante pour couvrir nos besoins.
Il est donc indispensable d’apporter du DHA par l’alimentation ou la supplémentation.

Le rôle du DHA :

Le DHA joue un rôle fondamental dans l’organisme :

  • Pour le bon fonctionnement du cerveau et du système nerveux : il augmente en particulier la résistance au stress nerveux
  • pendant la grossesse : pour la maman et l’enfant  ( voir ci-dessous) ;
  • Pour combattre la fatigue et le vieillissement oculaire
  • Pour diminuer les risques d’hypertension artérielle ;
  • Pour le fonctionnement le plus harmonieux possible de toutes les fonctions physiologiques : sa présence dans toutes les membranes cellulaires et son rôle actif dans leur capacité d’échange, son influence sur la synthèse du cholestérol expliquent largement ses vertus préventives (anti inflammatoires etc.)

Les autres vertus du DHA :

Le DHA joue un rôle important chez l’enfant et le sportif

Chez l’enfant : il est indispensable au bon développement du cerveau et du système nerveux. Logiquement, cela commence dès la grossesse et l’allaitement par une alimentation de la maman suffisamment riche en DHA.

Chez le Sportif : le DHA possède un triple rôle bénéfique

  • Réduction des impacts des lésions musculaires
  • Réduction des troubles inflammatoires résultant des sollicitations intensives des ligaments et articulations
  • Augmentation de la capacité anti oxydante de l’organisme (qui permet aussi un moindre vieillissement cellulaire)

Quand prendre son complément alimentaire Oméga 3 DHA  ?

Une gélule correspond aux Apport Quotidiens Recommandés par l’ANSES soit : 250 mg de DHA.

A partir de 8 ans et adultes :
1 gélule par jour :

Régimes Vegan et végétarien :
Apport indispensable de DHA pour couvrir l’ensemble des besoins quotidiens.

Régime omnivore, flexitariens :

Apport bénéfique, compte tenu des carences généralement observées dans la population. Sans risque de surdosage quels que soient les autres apports.

Femmes enceintes et seniors Vegans et végétariens :
Une à deux gélules par jour.

Pour une gélule de notre complément Oméga 3 DHA :

Ingrédients : huile de microalgue Schizochytrium Sp. Additifs : tocophérols, huile végétale, lécithine de tournesol, palmitate d’ascorbyle, extrait de romarin.

Qu’est ce que le DHA (acide docosahexaénoïque) ?

 

Le DHA est l’acide gras le plus présent dans les membranes des cellules nerveuses (cerveau, neurones) et la rétine. On le retrouve également en forte proportion dans les cellules cardiaques.

Les autorités sanitaires européennes considèrent qu’une consommation de 250 mg de DHA par jour est nécessaire au bon fonctionnement du système cardiovasculaire, du système nerveux, de la vision et du cœur.

Pour les femmes enceintes, les recommandations pour le DHA sont accrues car il contribue au bon développement du système cérébral et cardiaque du fœtus. Les seniors Vegans bénéficieront également d’apport plus important.

 

Toutes les Huiles riches en Omega 3 ne sont pas sources de DHA.

 

Les huiles végétales, y compris celles qui ont une teneur en Omega 3 élevée ne contiennent pas de DHA.

 

Teneur en Omega 3 Teneur en DHA
Huile de Lin 50/53% 0
Huile de Noix 10/12% 0
Huile de Colza 8/10% 0

La transformation des Omega 3 en DHA dans l’organisme : un mécanisme aléatoire

 

L’Acide Alpha-Linolénique (ALA) Omega 3 présent dans toutes les huiles végétales est le précurseur potentiel du DHA.

Cette transformation dans l’organisme est très faible (de 2 à 5% dans les bonnes conditions) et très dépendante d’autres facteurs (teneur en enzymes, et en Omega 6 dans l’organisme).

L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (L’Anses) considère en pratique que moins de 1% de l’ALA est converti en DHA alors que ce taux de transformation est en moyenne de 10% de l’ALA vers l’EPA.
Cela qui explique pourquoi des apports d’EPA ne sont pas nécessaires lorsque l’apport d’huile végétal est correct.

En régime Vegan strict, sans supplémentation adaptée, avec ce taux de transformation de 1% il faudrait consommer chaque jour 50 grammes d’huile de lin ou 200 grammes d’huile de noix ou de colza pour couvrir les besoins en DHA : c’est évidemment impossible en pratique, ce qui rend le recours à une supplémentation indispensable.

De plus, les régimes vegans sont en général plus riches en Omega 6 que les diètes omnivores, ce qui diminue l’efficacité de la conversion de l’ALA en DHA. Le risque de sub carence chronique de DHA est réel dans ces conditions, car l’alimentation naturelle végétarienne ne peut pas garantir la couverture de ces besoins.

 

La fin du casse-tête pour les Vegans et végétaliens : les Oméga 3 DHA extrait d’Algues Argalys Essentiels

 

Certaines micros algues (Schizochytrium sp dans notre cas) ont la capacité de synthétiser le DHA.
L’huile d’Argalys DHA Vegan est extraite avec une technologie précise et couteuse qui donne une source de DHA de haute qualité. Ce procédé unique (QualitySilver©) 
augmente d’environ 5 fois la stabilité de l’huile (qui est moins sensible à l’oxydation) ce qui garantit la durée de ses qualités nutritionnelles : une qualité réellement supérieure aux huiles standard.

 

Les Oméga 3 DHA Argalys Essentiels extrait d’algues : la solution éco-responsable pour tous

« D’après l’étude ONIDOL à ce sujet (2012), seuls 15% des français auraient des apports suffisants en DHA, liés à leur faible consommation de poissons gras. »

Même si les populations occidentales y compris omnivores restent majoritairement très carencées en DHA, une prise de conscience a conduit à un engouement récent pour les Oméga 3.

Mais l’impact de cet engouement n’est pas neutre pour l’environnement marin à moyen terme.

99.9% ces huiles sont issues de poissons ou, de plus en plus, du krill antarctique (le krill est la biomasse composée de mini crustacés qui sert d’aliment de base à la toute la faune marine, et particulièrement aux baleines).

Certaines mesures existent pour gérer l’impact de ces pêches sur la faune marine, mais dans le cas du krill par exemple, les mesures de protection sont inexistantes en pratique et la flotte dédiée à cette activité s’accroit chaque année, alors que la quantité de krill (mesurée par les scientifiques) a été divisée par 5 au cours des 20 dernières années.

La pêche n’est sans doute pas le responsable principal de cette raréfaction mais son intensification est dans tous les cas un pas dans la mauvaise direction qui met toute la faune antarctique (cétacés phoques, manchots etc) encore plus sous pression : il est inutile de contribuer à dégrader encore plus cette situation : optez pour un DHA extrait d’algues.

Quel que soit votre régime alimentaire, faites le choix d’un Oméga 3 DHA cohérent avec vos valeurs : les algues en sont aujourd’hui la meilleure source sans risque d’impact négatif sur la faune marine.