La vitamine A : quels sont les bienfaits et le rôle de la vitamine A ?

La vitamine A : quels sont les bienfaits et le rôle de la vitamine A ?

2 Mai 2022 | Nutrition | 0 commentaires

La vitamine A ou rétinol, est un nutriment indispensable à une bonne santé au quotidien bien que son rôle soit souvent méconnu.
Alors, à quoi sert-elle vraiment : Santé des yeux, de la peau, métabolisme du fer ?

Dans cet article, nous allons revenir sur toutes les informations relatives à cette vitamine et nous répondrons aux questions suivantes :

  • Quels sont les bienfaits et le rôle de la vitamine A ?
  • Y-a-t-il un risque de carence ?
  • Quels sont les aliments les plus riches ?

Qu’est-ce que la vitamine A ?

La vitamine A est une substance organique essentielle à notre métabolisme. Elle n’a pourtant été formellement identifiée que tardivement.

La première vitamine identifiée

La vitamine A est la première des vitamines à avoir été identifiée, ce qui explique l’attribution de la lettre A.

En 1913, plusieurs chercheurs américains dont Elmer McCollum et Marguerite Davis apportent la preuve de l’existence d’une substance liposoluble indispensable pour la santé humaine. En effet, ils démontrent que les animaux privés de cette dernière développent des infections oculaires. Ils baptisent alors cette substance du nom de fat-soluble A, littéralement en français, liposoluble A.

Il faut toutefois attendre 1931 pour que le chercheur suisse Karrer parvienne à isoler la molécule et à définir sa structure chimique.

Un composé organique liposoluble

La vitamine A est un composé de nature organique sans aucune valeur énergétique. Elle n’est pas synthétisée par l’organisme humain mais y joue un rôle très important.

La vitamine A est dite liposoluble, c’est-à-dire qu’elle se dissout dans les corps gras mais pas dans l’eau. Par ailleurs, elle est résistante à la chaleur et à l’acidité. En revanche, elle s’oxyde à l’air et est détruite par la lumière.

Ces caractéristiques sont importantes puisque cela permet son absorption par l’intestin grêle en même temps que les lipides. Elle est ensuite stockée dans le foie pour majorité, mais également dans l’épiderme et dans la rétine. C’est d’ailleurs parce qu’elle a été isolée dans cette membrane du globe oculaire qu’elle porte le nom de rétinol.

La vitamine A ne représente toutefois pas une seule molécule chimique, mais un groupe de composés organiques présentant des caractéristiques analogues :

  • Le rétinol et ses dérivés pour le monde animal ;
  • Les caroténoïdes provitaminiques pour le monde végétal. Ce sont des provitamines A, c’est-à-dire des précurseurs de la vitamine A. Les représentants les plus connus sont le lycopène, le bêta-carotène et la zéaxanthine.

Quel est le rôle de la vitamine A ?

La vitamine A intervient dans de nombreuses réactions métaboliques parmi lesquelles :

  • La régulation de l’expression du génome : un rôle clef d’activation ou de répression des gènes tout au long de notre vie. La vitamine A participe notamment au développement embryonnaire, à la croissance cellulaire et au renouvellement des tissus (épiderme, intestin, muqueuses,etc) ;
  • La vision crépusculaire : le rétinaldéhyde est l’une des formes de la vitamine A. Ce pigment protéine photosensible est présent dans les cellules à bâtonnets de la rétine. Ces dernières sont responsables de la vision crépusculaire. Concrètement, la vitamine A subit différentes transformations chimiques en fonction de la luminosité. Ces mêmes transformations génèrent une impulsion électrique interprétée par le cerveau ;
  • Le fonctionnement normal du système immunitaire en permettant la différenciation et la croissance des cellules ;
  • Une fonction anti-oxydante : la vitamine A contribue à neutraliser les radicaux libres.

Quels sont les bienfaits de la vitamine A ?

La vitamine A est un nutriment essentiel tout au long de la vie pour être en bonne santé. Ses bienfaits sont nombreux, en particulier sur :

  • La protection des yeux et du cristallin dont l’altération peut conduire à une cataracte ;
  • La DMLA : la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) concerne de nombreux patients de plus de 50 ans. Elle se traduit par une perte de la vision dans la partie centrale de la rétine. Le rôle préventif de la vitamine A vis-à-vis de cette forme de cécité limitée a été démontrée ;
  • Une action contre le vieillissement cellulaire dû aux radicaux libres : le stress, l’anxiété, la fatigue, une alimentation déséquilibrée ou une exposition prolongée au soleil sont autant de facteurs favorisant la formation de radicaux libres. La vitamine A contribue à piéger ces radicaux libres, et donc à prévenir le vieillissement prématuré des cellules ;
  • La stimulation du système immunitaire.

Enfin, certaines publications lui prêtent une action contre le cancer. A ce jour, il n’a pas été établi un lien clair avec d’éventuelles rémissions.

Quels sont les besoins quotidiens en vitamine A ?

Les apports en vitamine A sont généralement exprimés en microgrammes EAR (équivalent d’activité rétinol) ou ER (équivalent rétinol).

Selon l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation), les références nutritionnelles quotidiennes pour la vitamine A sont de :

  • 650 µg d’ER pour une femme ;
  • 750 µg d’ER pour un homme.

En ce qui concerne les enfants, ces mêmes besoins sont en cours de réévaluation par l’Anses.

Quels sont les symptômes d’une carence ?

Les carences sévères en vitamine A sont peu fréquentes dans les pays occidentaux. Toutefois, certains symptômes peuvent être liés à une déficience :

  • Une baisse de l’acuité visuelle quand la nuit tombe ;
  • Une moindre résistance vis-à-vis des maladies, des bactéries et des virus.

Il est toutefois bon de signaler que ces deux symptômes ne sont pas propres à une carence en vitamine A.
Pour en déterminer l’origine exacte, il est impératif de consulter un professionnel de santé.

Quels sont les aliments riches en vitamine A ?

Comme d’autres nutriments essentiels, la vitamine A ne peut être synthétisée par le corps humain. Seule une alimentation équilibrée permet de couvrir quotidiennement nos besoins.

Toutefois, certains aliments présentent des concentrations plus importantes en équivalent rétinol.
Parmi les aliments les plus riches, on trouve en particulier (en μg ER pour 100 g) :

  • L’huile de foie de morue : 30 000 μg ;
  • Le foie de bœuf : 9442 µg ;
  • Le persil : 5360 µg ;
  • Le pâté de campagne ou de foie : 4200 μg ;
  • Les abats de poulet : de 1 750 à 4000 µg ;
  • La carotte crue : 1380 µg ;
  • La blette : 3650 µg ;
  • Les abricots secs : 2160 µg ;
  • La laitue : 2000 µg ;
  • La patate douce : 1100 µg ;
  • Le beurre : 800 μg ;
  • La carotte cuite : 556 µg ;
  • La crème fraîche : 390 μg ;
  • Le hareng mariné : 260 µg ;
  • Les fromages : de 245 à 350 μg ;
  • L’oeuf : 260 μg.

Pourquoi des compléments alimentaires riches en vitamine A ?

Il peut arriver dans certaines situations que les besoins quotidiens en vitamine A ne soient pas totalement couverts. Cela peut être causé par une alimentation déséquilibrée, la prise de certains médicaments ou des troubles intestinaux.

La prise de compléments alimentaires comme notre formule Multivitamines et minéraux est alors une alternative intéressante pour combler votre déficit en équivalent rétinol.

Bibliographie :

Produit du moment

Je m’inscris pour recevoir la newsletter

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actus & infos

Pin It on Pinterest