Les vitamines essentielles pendant la grossesse : pour la maman et son bébé

10 Juin 2023 | Nutrition | 0 commentaires

Pendant la grossesse, l’hygiène et l’alimentation de la maman ont une influence directe sur le développement du fœtus. Le sang de sa mère est la seule source d’alimentation de ce nouvel organisme fragile !

Il est inutile de revenir ici sur les principes d’hygiène alimentaire générale qui doivent être respectés par la maman : abstinence d’alcool et d’autres substances toxiques qui passent par le sang ; limitation des aliments ultra transformés riches en additifs au profit d’aliments simples et frais ; augmentation des besoins en protéines proportionnellement au poids du fœtus etc.

Dans cet article nous mettons l’accent sur l’importance particulière de certaines vitamines pour la bonne croissance et le bon développement du fœtus.

L’importance des nutriments chez la femme enceinte

Une vitamine est une substance non produite par l’organisme qui agit à de faibles doses, sur des fonctions cibles.

Chaque vitamine a une plage d’apport quotidien optimale, souvent proportionnelle au poids du sujet. Par conséquent, les excès de vitamines peuvent eux aussi être néfastes mais ils sont rares et les seuils d’alerte sont bien définis.

A l’opposé, la carence en vitamine est la situation d’apports durablement inférieurs au minimum. Cela peut se traduire par des troubles de fonctionnement de l’organisme ou des lésions parfois irréversibles.

Les apports de vitamines sont donc importants à tout âge, mais ils sont fort logiquement cruciaux pour le bon développement du bébé.

Pendant toute la grossesse, c’est évidemment l’alimentation de la maman qui permettra les bons apports au fœtus. Toute carence ou excès de vitamines essentielles est donc à éviter.

Les vitamines indispensables à la croissance et au développement du fœtus

Parmi tous les micronutriments, 3 se distinguent pour leur importance chez la femme enceinte.

La vitamine B12 et le développement du système nerveux

Il est fort probable que la supplémentation en vitamine B12 soit systématiquement conseillée pour toutes les femmes enceintes dans un avenir proche.

Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production des globules rouges et est cruciale pour le développement optimal du système nerveux et des capacités cognitives du fœtus.

En association avec l’acide folique (vitamine B9), la vitamine B12 participe activement à la synthèse de l’ADN, qui constitue le génome. Tout déficit en vitamine B12, même temporaire, peut avoir des conséquences néfastes pour le fœtus.

Quel est le dosage en vitamine B12 pendant la grossesse ?

L’ambiguïté autour de la supplémentation en vitamine B12 provient de l’idée selon laquelle une alimentation à base de viande est toujours suffisante pour couvrir les besoins.

Cependant, de nombreuses viandes d’élevage ont une teneur très faible en vitamine B12. Selon une étude américaine, 100 grammes de blanc de poulet ne fournissent que 0,3 microgramme de vitamine B12. Ainsi, il faudrait consommer environ 3 kg de poulet par jour pour obtenir une dose adéquate de B12, soit 10 µg/jour !

Il est important de distinguer les viandes “rouges” issues de ruminants tels que les bovins et les ovins, qui ont des teneurs significatives en vitamine B12 grâce à leur flore stomacale, des “viandes blanches” et des œufs qui sont beaucoup plus pauvres en B12.

Si vous consommez majoritairement des viandes blanches, la supplémentation en vitamine B12 pendant la grossesse est une précaution très sage. Pour les végétariens et végétaliens, la supplémentation en B12 est évidemment obligatoire, encore plus dans cette phase.

Ainsi, en raison des incertitudes concernant les apports réels de l’alimentation courante et du fait qu’il n’y a aucun risque de surdosage de la vitamine B12, il est recommandé de manière prudente de systématiser la supplémentation en B12 pendant la grossesse pour assurer un apport quotidien d’au moins 10 microgrammes.

Il convient de noter que la valeur recommandée par les autorités sanitaires pour l’apport journalier recommandé (AJR) pour la B12, fixée à 2,5 µg, est contestée par la majorité des nutritionnistes qui recommandent 10 µg/jour, voire 15 µg/jour pour les femmes enceintes.

La vitamine B9 (acide folique et folates) : dès le projet de grossesse !

Pendant les premières semaines de la grossesse, la vitamine B9, (acide folique), revêt une importance cruciale pour le développement du cerveau et de la moelle épinière de l’embryon.

C’est pourquoi il est essentiel de considérer des apports complémentaires dès que possible, de préférence dès les mois précédant le début de la grossesse.

Une carence en acide folique pendant les semaines 3 et 4 est l’une des principales causes des malformations congénitales du tube neural, telles que le « Spina Bifida ».

Quelle forme de Vitamine B9 choisir : Folates ou Acide Folique ?

Dans l’alimentation, les folates se trouvent principalement dans les légumes verts, sous une forme méthylée directement utilisable par l’organisme.
Cependant, ils sont sensibles à la chaleur et peuvent se dégrader lors de la cuisson. En revanche, l’acide folique doit subir une méthylation dans l’organisme pour devenir actif.

Il serait logique de privilégier les apports de folates plutôt que d’acide folique. Cependant, il convient de prendre en compte les points suivants :

  • Pour obtenir des folates actifs, il faudrait consommer des légumes verts frais, sans garantie quant à la proportion réellement disponible après cuisson.
  • De nouvelles formes de folates « méthylées » (dont la 5 MTHF Methyltetrahydrofolique) plus stables que les folates naturels (mais moins stables que l’acide folique) sont disponibles sur le marché. Facilement détruits au-delà de 50°, ces formes ne sont pas très adaptées pour les comprimés qui subissent une forte température au moment de leur fabrication. Par ailleurs l’EFSA souligne que “des études chez les nourrissons, les enfants, les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées ainsi que les personnes atteintes de polymorphismes génétiques affectant le métabolisme à un carbone ajouteraient également de la précision au facteur de conversion de la 5MTHF en EFA ( équivalent folate alimentaire). En pratique ,il vaut mieux modérer les doses quotidiennes de 5MTHF ( en dessous de 600 µg).
  • Le classique Acide Folique a l’avantage d’une grande stabilité dans le temps , ce qui est important pour un apport fiable correspondant à la dose annoncée. En présence de vitamine B12, sa conversion en méthyl folate dans l’organisme est efficace.

Quelle quantité de vitamine B9 pour la femme enceinte ?

La supplémentation en acide folique (et en vitamine B12) en complément d’une alimentation riche en légumes frais est un choix sûr et fiable.

Selon les recommandations de l’ANSES, les femmes enceintes devraient viser un apport quotidien moyen d’environ 600 µg d’EFA -Equivalent Folates Alimentaires (soit environ 350 µg d’ Acide Folique) soit le double des besoins quotidiens des adultes.

C’est pourquoi une combinaison d’une alimentation comprenant des légumes verts et d’une supplémentation en acide folique est judicieuse pour répondre à ces besoins accrus.

Vitamine D : la 3ème vitamine fondamentale pendant la grossesse. Et après !

Pour la population générale, la vitamine D agit en synergie avec le calcium pour l’assimiler et le fixer sur les os. Elle participe aussi à la reproduction cellulaire et au bon fonctionnement du système immunitaire.

Chez le fœtus, le rôle de la vitamine D est fondamental pour :

  • Assurer une minéralisation osseuse du fœtus adéquate, diminuer le nombre des hypocalcémies néonatales et du rachitisme chez le nourrisson.
  • Diminuer les risques de pré éclampsie ou de trop faible poids du bébé à la naissance.

L’organisme sait synthétiser de la vitamine D par exposition de la peau au soleil, ce qui explique les déficits généralement observés dans les populations en hiver.

Les sources alimentaires de vitamine D sont principalement d’originale animale ( foie de morue etc), mais en supplémentation on trouve aujourd’hui de la vitamine D3 extraite de Lichen.

Quelle quantité de vitamine D3 pour la femme enceinte ?

L’importance de bons apports en vitamine D est connu de tous les professionnels de santé. Et cela, durant la grossesse et dès les premiers jours de vie du nouveau-né en maternité.

Selon le collège des Obstétriciens, les recommandations pour la femme enceinte augmentent jusqu’à 1000 UI /jour à partir du 6ème mois.
L’ANSES de son côté estime les apports satisfaisants pour toute la durée de la grossesse à 600 UI/jour (soit l’AJR adulte).

Pour le nouveau-né, les recommandations sont de 400 UI /jour dès la naissance, avec une tolérance jusqu’à 800 UI dès un an.

A noter : le lait maternel est pauvre en vitamine D, même lorsque les apports de la maman sont satisfaisants. En aucun cas on ne peut considérer que le lait maternel est suffisant pour les besoins en vitamine D du bébé.

Attention, pensez à prévenir impérativement les médecins concernés de vos prises de vitamine D (puis de celles du bébé).

vitamines femmes enceintes

Les autres vitamines à ne pas négliger pendant la grossesse

Les vitamines étant impliquées dans tous les mécanismes physiologiques, il est facile de généraliser en disant que tout manque de vitamine est à éviter pendant la grossesse, à l’exception de la vitamine A sous forme de rétinol (voir ci-dessous).

La vitamine C

La vitamine C est utile pour la bonne assimilation du fer et la synthèse des protéines nécessaire à la croissance du fœtus. La Vitamine C est aussi un marqueur de la bonne alimentation générale puisqu’on la trouve dans la plupart des fruits et légumes frais, agrumes en tête. Il est important de garder ou d’améliorer son équilibre alimentaire avec une large part de fruits et légumes, meilleure prévention également contre la constipation, plus fréquente pendant la grossesse.

Avec un rôle moindre que les B12 et B9 ,les autres vitamines du groupe B (dans lequel on peut inclure la Choline /Vitamine B4) participent aussi au bon développement du fœtus.

La vitamine E

La vitamine E contribue au bon développement neurologique du fœtus et à sa résistance aux infections. Elle est importante pendant toute la grossesse.

La vitamine H (Biotine)

L’augmentation des besoins en vitamine H (Biotine) pendant la grossesse est assez mal définie. Cependant les symptômes de carences (cheveux et ongles cassants) sont plus fréquemment observés chez les femmes enceintes, ce qui peut justifier une vigilance accrue.

Les vitamines K1 et K2

La vitamine K1 anti coagulante est utile pour limiter les risques d’hémorragies internes.

Cependant elle est faiblement transmise par le sang de la maman, raison pour laquelle des injections sont couramment pratiquées par les pédiatres dès la naissance, pour éviter les risques de syndromes hémorragique.

La vitamine K2 est-elle impliquée principalement dans la fixation du calcium sur les os. Elle est donc intéressante à ce titre car à partir du 3eme mois de grossesse la maman doit mobiliser une partie importante de ses réserves de calcium pour la croissance du squelette du bébé.

Les cas particulier de vitamines à surveiller pendant la grossesse

La vitamine A et le risque d’excès

Un point de vigilance particulier : la vitamine A sous forme de rétinol.

Il ne faut pas d’excès de vitamine A sous la forme de Rétinol pendant les premiers mois pour éviter des risques (rares) de malformation du fœtus.
En revanche, il n’y a pas de problème identifié avec l’autre source de vitamine A : les carotènes (ou ‘pro vitamine A).

Il est prudent d’éviter tous les compléments comportant du Rétinol.

La vitamine B12 chez les Vegan, végétariens

Pour les véganes, végétariens, la supplémentation en vitamine B12 doit être systématique pour toutes et tous, à tout moment, à fortiori pendant la grossesse.

Ce qu’il faut retenir sur les nutriments et la grossesse

Une alimentation variée à base de produits frais et peu transformés, une bonne hydratation sont les bases essentielles pour la bonne hygiène de la grossesse.

La vitamine B12, B9 et la vitamine D sont les 3 vitamines fondamentales, mais avoir des apports d’autres vitamines (E, H, K) reste nécessaire.

Chez Argalys, nous avons développé une large gamme de vitamines adaptées à la grossesse, sans additifs sujets à controverses et sans contribution animale.

Notre formule Multivitamines et minéraux est sans rétinol mais renforcée en vitamine B12 et D, avec également un apport complet de nutriments essentiels (B9, E, H, K) et de la vitamine A exclusivement sous forme de Beta carotène (pro-vitamine A et en dose modérée).

Retrouvez les indispensables pour grossesse par ici !

Produit du moment

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actus & infos

Les Minéraux essentiels pendant la grossesse

Les besoins nutritionnels de la femme sont modifiés pendant la grossesse. Pour soutenir la croissance et le développement du fœtus, il est essentiel de s’assurer que son alimentation en nutriments soit suffisante.

lire plus

Tout comprendre sur la mélatonine et le sommeil

Bien qu’elle ne soit pas considérée comme un nutriment essentiel, la mélatonine est une hormone indispensable à l’organisme.

Souvent appelée « hormone du sommeil », elle tient son surnom de son activité sur l’endormissement et de son rôle sur la régulation des cycles circadiens.

lire plus

Pin It on Pinterest

0
0
Votre panier
Votre panier est videRetourner à la boutique
Calculer les frais de livraison
Ajouter un code promo