Rappelons d’abord brièvement les points les plus importants à propos de la vitamine B12

  • Dans la nature, la Vitamine B12 est presque exclusivement produite par des bactéries : une dizaine de souches différentes ont cette capacité. Les animaux herbivores ont développé une relation symbiotique avec ces bactéries, ce qui explique la teneur de leurs tissus en vitamine B12. Les animaux carnivores obtiennent la vitamine B12 dont ils ont besoins en consommant la viande des animaux herbivores.

  • La vitamine B12 joue un rôle clé dans la croissance (fœtus, enfants) et le renouvellement des tissus de l’organisme, notamment des cellules sanguines et nerveuses. C’est une vitamine essentielle à tout âge.

  • Pour les véganes et toutes les personnes qui ont une faible consommation de produits animaux (végétariens, flexitariens sérieux), la supplémentation en vitamine B12 est obligatoire, indispensable.

  • Depuis quelques décennies, on sait produire de la vitamine B12 en laboratoire, avec des procédés complexes mais bien contrôlés (voir ci-dessous). Cela a été un progrès fondamental pour l’équilibre alimentaire de tous les véganes.

  • Il est parfois avancé que certaines algues (Spiruline, Klamath, Nori..) sont des alternatives pour des apports de vitamine B12, ce qui n’est hélas pas le cas : leur teneur en vitamine B12 n’est dans le meilleur des cas jamais à un niveau suffisant permettant une contribution significative à la couverture des besoins.

  • Les besoins quotidiens pour un adultes végane sont supérieurs aux Valeurs Nutritionnelles Recommandées (VNR) en Europe qui sont de 2.5 µgr (micro gramme)/jour.
    Alors qu’Aux USA : les autorités sanitaires recommandent 6 µg/jour. Par ailleurs l’absorption de la vitamine B12 décroit très fortement à mesure que la dose augmente, mais c’est aussi l’une des rares vitamines à ne présenter aucun risque de surdosage.

Dans la pratique, avec une marge de sécurité suffisante, les apports recommandés pour un adulte végane (et enfant à partir de 12 ans)* en bonne santé sont :

  • Pour une prise par jour : 10 µgr (soit 4 fois la VNR)

  • Pour une prise chaque 3 ou 4 jour : 1000 µgr (ou 1 milligramme soit 400 fois la VNR)

  • Pour une prise hebdomadaire : 2 mg soit 800 fois la VNR
  • Végétariens, flexitariens, seniors omnivores : 1 mg/semaine en une prise

*De 4 à 12 ans : diviser la dose par 2

Les différentes formes de vitamine B12 : Methylcobalamine, Cyanocobalamine etc. : est-ce important ?

Dans l’organisme les deux formes actives de vitamine B12 sont la methylcobalamine et l’adénosylcobalamine qui agissent en tant que Coenzymes (c’est-à-dire comme « facilitateurs » de mécanismes physiologiques).

Il est important de noter que chacune de ces deux formes agit sur des cibles et des fonctions différentes (principalement : plasma cellulaire et cellules nerveuses pour la première, et mitochondries pour la seconde).

Cependant on dénombre 8 formes distinctes de sources de vitamine B12, toutes dérivées des cobalamines, les plus répandues étant la cyanocobalamine, la methylcobalamine et l’adénosylcobalamine.

Il existe des différences subtiles entre chaque forme moléculaire, ce qui donne lieu à quelques discussions et polémiques contradictoires.

Rassurez-vous, toutes ces différences restent d’ordre secondaire, la priorité est d’avoir des apports de vitamine B12 suffisants

La production de vitamine B12

La production de ces molécules est faite par synthèse bactérienne et avec des procédés de purification faisant appel à des biotechnologies sophistiquées. Pour les médicaments et compléments alimentaires proposant des doses significatives et fiables, il n’y a pas à proprement parler de vitamine B12 naturelle s’agissant de molécules, certes issues d’une bactérie, mais qui ont été traitées par des procédés de haute technologie *.

Pour vous donner une idée : les travaux sur la synthèse de la vitamine B12 ont été récompensés par deux prix Nobel de chimie (Dorothy Hodgkin en 1964 et Roger Woodward en 1965).

*sinon, avec la même logique, on pourrait aussi  dire, que tous les produits dérivés du pétrole sont des produits naturels, puisque le pétrole est lui-même issu de la décomposition de matières organiques !

b12 molecule B12 complement alimentaire cobalamine argalys
Molécule de vitamine B12

Le choix de la cyanocobalamine pour nos compléments

Pour nos formules Multivitamines et minéraux et B12 + Iode et Sélénium de la gamme Argalys Essentiels, nous avons retenu la cyanocobalamine et la forme gélule pour les raisons suivantes :

  • La cyanocobalamine est la forme réputée la plus stable dans le temps et peu sensible aux dégradations par la température ; De plus la forme cyanocobalamine est celle qui a été la plus étudiée.

  • La forme gélule permet de n’avoir aucune exposition à des températures « dangereuses » (plus de 80°c) pour la stabilité de la molécule pendant sa fabrication. Cela n’est pas le cas des comprimés (l’effet mécanique de la compression génère une augmentation brutale de la température souvent au-delà de 80°c, il est alors difficile de savoir exactement la quantité de B12 restant active dans le comprimé).

  • La cyanocobalamine peut être transformée en l’une ou l’autre forme active de B12 dans l’organisme (adenosylcobalamine et methylcobalamine), ce qui est une flexibilité intéressante.

Bon à savoir : Plusieurs études montrent un effet positif du calcium sur l’absorption de la vitamine B12.

Pour en savoir plus sur nos produits et le complément B12 + Iode et Sélénium, c’est ici !

L’équipe Argalys