Les bienfaits des Oméga 3 et du DHA pour l'immunité

Les bienfaits des Oméga 3 et du DHA pour l’immunité

2 Mar 2022 | Nutrition | 0 commentaires

Les Oméga 3 possèdent de nombreux bienfaits connus et agissent notamment sur le système nerveux, le cerveau et la vision.
Plus récemment, le DHA et l’EPA ont fait l’objet de plusieurs études qui ont mis en avant leur impact sur le système immunitaire.

Les bienfaits démontrés des Omega 3 (DHA et EPA)

Il est aujourd’hui totalement admis que les acides gras Omégas 3 sont essentiels au développement, à la maintenance et au fonctionnement de la rétine, du cerveau et du système nerveux et ce dès les premières étapes de la vie intra utérine.

Dans le domaine cardio-vasculaire, les données scientifiques montrent clairement un rôle positif des Omega 3 pour :

  • La régulation et diminution de la pression artérielle chez les personnes présentant une hypertension artérielle ;
  • La diminution de la quantité de triglycérides dans le sang, ces lipides qui, en cas d’excès, induisent le développement de maladies cardiaques ;
  • Une réduction de la morbidité et de la mortalité cardiovasculaires chez les personnes présentant des pathologies dans ce domaine,

Dans le fonctionnement cérébral, l’EPA et le DHA, les deux formes les plus fonctionnelles des Omega 3, jouent un rôle actif et interviennent également au cours du vieillissement.

Ils exercent vraisemblablement un effet positif sur le maintien de la santé mentale (moindre prévalence des dépressions, et démences dont la maladie d’Alzheimer), et des études sont en cours pour confirmer ces propriétés.

Pour la vision : le DHA et l’EPA seraient également impliqués dans la prévention de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). En effet, le déficit en ces acides gras semble augmenter le risque de DMLA.

En France, l’ANSES a validé toutes ces allégations santé évoquées ci-dessus.

Les nouvelles propriétés importante des Oméga 3 sur l’immunité

Plusieurs études récentes ont mis en avant le rôle des Oméga 3 sur le cancer et sur l’immunité.

Le DHA et réduction des tumeurs cancéreuses

Comme nous l’avons détaillé dans un précédent article, l’équipe dirigée par l’oncologue Olivier Feron à l’IREC de l’université de Louvain a mis en évidence les mécanismes de l’action du DHA qui réduisent l’évolution des tumeurs cancéreuses.

Cette avancée considérable dans le domaine de la nutrition-santé fait évidemment l’objet de nouvelles études, en cours, pour confirmer et préciser les conditions d’action du DHA et les propriétés préventives qui en découlent.

L’action des Oméga 3 sur l’immunité générale

La pandémie COVID a relancé nombre d’études et d’approfondissements sur les mécanismes de l’immunité, dont ceux de l’immunité dite « générale » qui concerne l’ensemble des réactions de l’organisme pour résister à tout type d’agression microbienne.

Nos défenses immunitaires mettent en œuvre des mécanismes multiples et complexes qui doivent fonctionner en cascade et en harmonie pour être efficaces.

Les premiers niveaux de résistance interne de l’organisme sont constitués par les cellules lymphocytes (T lorsqu’il sont produits par le thymus ou B ‘bones’ par la moelle osseuse).

Leur excitation en réponse à une agression microbienne se traduit toujours par une inflammation locale des tissus directement affectés (ex :la gorge dans le cas de nombreuses pathologies aériennes). Ces inflammations entretiennent les conséquences de la pathologie.

Les résultats expérimentaux récents convergent tous vers un rôle positif de l’EPA et du DHA pour diminuer les phénomènes inflammatoires conséquence des agressions microbienne. C’est notamment le sens des conclusions des travaux publiés en 2020 par les professeurs Dr Oliver Werz de l’Université Friedrich Schiller et Dr Charles N. Serhan de la Harvard Medical School.

En Suède, la Dr Saray Gutierrez est arrivée à des conclusions similaires avec une corrélation positive entre des apports satisfaisants d’EPA et DHA et la réduction des réactions inflammatoires.

En Angleterre, le Professeur Philip Calder (Université de médecine de Southampton) s’est particulièrement intéressé aux enfants en étudiant :

  • Leurs différences de sensibilité aux allergies alimentaires,
  • Leurs les réactions cutanées (eczéma),
  • Leur résistance aux maladies infectieuses

Il conclut qu’une bonne alimentation avec des apports réguliers d’EPA et DHA, tant chez la femme enceinte et allaitante que chez les jeunes enfants, diminue de façon significative les risques d’allergie et améliore leur résistance générale aux infections.

Des apports alimentaires en Oméga 3 toujours insuffisants malgré leurs bienfaits démontrés

Une nouvelle série de connaissances scientifiques obtenues dans différents pays par des équipes indépendantes établi des liens avérés entre des apports réguliers d’EPA et DHA et le bon fonctionnement du système immunitaire, y compris chez les jeunes enfants et allant jusqu’à une possible moindre sensibilité aux allergies.

Des informations plus précises manquent encore sur les mécanismes d’actions des Omega 3 dans ces domaines, mais ces observations positives ont généralement été obtenues avec des doses quotidiennes conformes aux recommandations nutritionnelles, soit pour un adulte, des apports de EPA et DHA de 250 mg/jour.

Ces bénéfices viennent s’ajouter aux qualités des Omega 3 déjà reconnues .

Comme il l’a été évoqué ci-dessus, des apports d’Omega 3 basiques (ALA) par des huiles végétales riches (colza, noix.) dans une proportion de l’ordre d’une cuillère à soupe/jour (10 gr) permettent à l’organisme de synthétiser l’EPA dont il a besoin, mais seulement 10% du DHA nécessaire (le coefficient de transformation de l’ALA en DHA est seulement de 1% alors qu’il est de 10% pour l’EPA).

Rappelons que les apports quotidiens réels des français en Omega 3 sont en moyenne seulement de 1/3 des niveaux minimaux souhaitables (0.6g /jour) qui seraient nécessaires pour atteindre au minimum un seuil d’EPA acceptable…Et pour le DHA :

La supplémentation en DHA est donc le meilleur moyen d’assurer la couverture de ces besoins spécifiques si importants.

Les Oméga-3 DHA dans nos compléments Argalys

Pour faciliter des apports complémentaires en Oméga 3 DHA, nous avons développé une notre formule Oméga 3 DHA, 100% d’origine végétale, extraite d’algues cultivées en France.
Chaque gélule apporte une dose de 250 mg de DHA par capsule.
L’utilisation d’algues cultivées en milieu contrôlé permet d’obtenir une qualité optimale et une production sans impact sur l’éco système marin.

Bibliographie :

Produit du moment

Je m’inscris pour recevoir la newsletter

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actus & infos

Pin It on Pinterest