Le Sélénium, un antioxydant aux nombreux bienfaits

31 Mar 2022 | Nutrition | 0 commentaires

Le sélénium est un oligo-élément essentiel pour l’organisme. Dans cet article nous allons répondre aux principales questions à son sujet :

  • Quel est son rôle sur la santé ?
  • Quels sont les bienfaits du sélénium ?
  • Quels sont ceux que les autorités sanitaires européennes ne reconnaissent pas ?
  • Quels sont les risques liés à une carence ?
  • Comment couvrir ses besoins quotidiens ?

Qu’est-ce que le sélénium ?

Le sélénium est un élément minéral non métallique. Il est représenté par le symbole Se.

Pour la biologie, c’est un oligo-élément, c’est-à-dire un sel minéral présent en faible quantité dans le corps humain.
Il est pourtant indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme et être en bonne santé. En effet, le sélénium est impliqué dans de nombreuses réactions métaboliques.

Quel est le rôle du sélénium ?

Le sélénium a longtemps été présenté comme un oligo-élément aux multiples vertus, sans que celles-ci ne soient bien précisées.

Depuis 2012, les autorités sanitaires européennes (EFSA) ont examiné avec soin chacun des prétendus bienfaits du sélénium.
Quels sont les bienfaits avérés de cet oligo-élément ? Quels sont ceux qui sont sans fondement scientifique à ce jour ?

Sélénium, élément clef contre le vieillissement cellulaire

Les propriétés antioxydantes du sélénium sont scientifiquement reconnues.

En association avec la Vitamine E, le sélénium protège effectivement les cellules contre les effets des radicaux libres en stimulant la production de glutathion-peroxydase (GPx).

C’est la GPx qui permet de neutraliser les radicaux libres en excès. Ces derniers sont responsables du vieillissement prématuré de la peau et de certaines maladies (cancer, troubles cardiovasculaires, etc.).

Quels sont les autres bienfaits reconnus du sélénium ?

Le rôle anti-oxydant n’est toutefois pas le seul bienfait du sélénium. Il est en effet impliqué dans de nombreux autres mécanismes biologiques tels que :

  • La pousse des cheveux et des ongles : le sélénium contribue à la robustesse et à la santé des phanères ( cheveux et ongles ) ;
  • Le bon fonctionnement du système immunitaire ;
  • La production et la mobilité des spermatozoïdes ;
  • Le fonctionnement normal de la thyroïde.

Quels sont les bienfaits non prouvés du sélénium ?

En 2012, les mêmes autorités sanitaires européennes ont par ailleurs indiqué que le sélénium n’a pas de bienfaits démontrés scientifiquement sur :

  • La protection de la peau contre les rayons UV ;
  • Les articulations ;
  • Le système cardio-vasculaire ;
  • La mémoire ;
  • La détoxification de l’organisme vis-à-vis des métaux lourds ;
  • La prostate.

Quels sont les besoins quotidiens en sélénium ?

Les apports nutritionnels conseillés (ANC) en sélénium sont fonction de l’âge et de l’activité de l’individu. Pour un homme, l’ANC est fixé à 70 µg par jour. Pour une femme, il est de 60 µg par jour. En cas de grossesse, il est conseillé de ne pas dépasser les apports recommandés, soit 60 à 70 µg par jour.

La dose quotidienne doit être sensiblement supérieure :

  • Chez les séniors de 80 ans et plus pour pallier à l’augmentation du stress oxydatif. 80 µg par jour assurent par ailleurs un bon fonctionnement du système immunitaire ;
  • Chez les sportifs pour compenser l’effort et les mécanismes oxydatifs qui en découlent. L’augmentation de l’apport peut aller jusqu’à 30 µg.

Quels sont les risques de carence ?

Les apports en sélénium sont de moins en moins bien couverts depuis quelques années.
En cause, les produits alimentaires (végétaux ou animaux) issus de milieux appauvris en sélénium (cultures sous serres etc..).

Pour autant, le risque de carence sévère en sélénium est relativement rare. En revanche, quand celle-ci est avérée, elle se traduit souvent par une fragilité du système immunitaire. Chez l’enfant, c’est un terrain propice à la maladie de Keshan, une forme rare de cardiomyopathie .

Une carence légère en sélénium peut être diagnostiquée grâce à un faisceau de symptômes. Parmi ceux-ci, une fatigue qui dure, une plus grande susceptibilité, une humeur dépressive, une moindre efficacité du système immunitaire ou un problème de thyroïde.

Le diagnostic doit alors être confirmé par des analyses médicales.

Comment couvrir ses besoins quotidiens ?

Comme le manganèse ou encore le vanadium, le sélénium ne peut pas être synthétisé par l’organisme.
Seule l’alimentation permet de couvrir les apports nutritionnels quotidiens dont nous avons besoin pour être en bonne santé.

Quels sont les aliments riches en sélénium ?

Le sélénium n’est pas dégradé par la chaleur ou le froid.
De fait, bon nombre d’aliments même cuits en apportent. Mais la teneur moyenne de tel ou tel type d’aliment reste très théorique et largement liée à la teneur en sélénium du sol (poissons exceptés !) dont il est issu. Les animaux d’élevage ou les légumes cultivés en serre ou en hydroponie ont des teneurs inférieures à la moyenne supposée.

Le sujet est suffisamment important pour qu’une cartographie mondiale de la teneur des sols en sélénium soit en cours de réalisation.

Sous toute réserve quelques teneurs moyennes ( pour 100 gr) :

  • Noix du Brésil  100 µg
  • Lentilles ,pois chiches : 40µg
  • Choux, artichaut : 10/15 µg
  • Le jaune d’œuf : 50/70 μg ;
  • Le poisson : 20/40 µg ;
  • Le foie de veau : 20 µg ;
  • Le pain complet : 5 µg ;
  • Les champignons : 3/5 µg.

Pourquoi des compléments alimentaires riches en sélénium ?

Comme il est mentionné ci-dessus, même avec une alimentation variée, il est difficile d’estimer la consommation réelle de sélénium du fait de la grande variabilité de celui-ci dans les aliments courants.

La prise de compléments alimentaires dosés avec précision et modération en sélénium permet de combler le déficit éventuel de notre alimentation en Se.

La plage d’apport quotidien acceptable reste suffisamment large pour qu’une supplémentation dosée selon les Apports Journaliers Recommandés ( AJR) soit toujours tolérée par l’organisme.
La Dose Journalière Maximale pour les Adultes est fixée à 400 µ/jour (soit plus de 5 fois la Dose Recommandée). A noter que les femmes enceintes et allaitantes doivent respecter des apports conformes à l’AJR.

Il n’y a évidemment aucun intérêt à des surdosages, ponctuels ou durables, de sélénium, raison pour laquelle il faut veiller à ce que les compléments alimentaires riches en sélénium aient été déclarés à la Dgccrf (en France) qui veille à la conformité des dosages aux normes de l’ EFSA et de l’ ANSES.

Le sélénium dans la gamme Argalys : 3 formules contiennent du sélénium :

Produit du moment

Je m’inscris pour recevoir la newsletter

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actus & infos

Pin It on Pinterest