Comprendre l’essentiel sur l’immunité et les défenses immunitaires

18 Nov 2020 | Nutrition | 0 commentaires

A l’approche de l’hiver et du fait de l’épidémie mondiale de Covid, Immunité et  mécanismes de défense de l’organisme contre les agressions extérieures sont deux sujets de préoccupation.

Nous vous proposons une synthèse pour mieux comprendre les deux mécanismes distincts et complémentaires qui gèrent nos défenses immunitaires..en 5 minutes !

L’immunité ? Plutôt : les immunités.

Le système immunitaire correspond à l’ensemble des mécanismes de défenses de l’organisme. On peut les classer en deux catégories distinctes :

  1. Immunité innée et générale.
  2. Immunité adaptative ou spécifique (acquise).

Ces deux systèmes combinent et additionnent leurs effets pour permettre à l’organisme de lutter efficacement contre les agressions extérieures

Ces mécanismes sont évidemment très complexes,  mais nous vous les présentons schématiquement ci-dessous.

Immunité Innée et générale

Ce sont les mécanismes physiologiques qui vont lutter immédiatement contre tous les agents infectieux quels qu’ils soient.

Ils fonctionnent chez tous les individus (hors pathologie immuno- déficitaire spécifique) et ceux sont que l’on cherche à activer au maximum avec les produits immuno-stimulants , comme Argalys Immuno Tonus.

Le fonctionnement de l’immunité innée

L’immunité innée et générale repose sur plusieurs mécanismes :

La peau et les muqueuses :

La peau et Les muqueuses forment une barrière physique capable de développer des réponses immunes.

La peau joue plusieurs rôles :

  • Barrière mécanique au développement bactérien, virale et parasitaire, grâce à une faible perméabilité et à la desquamation de la peau.
  • Barrière chimique présentant des protéines et des peptides antimicrobiens.
  • Barrières biologiques présentant une flore qui est un ensemble de bactéries se situant sur la peau et les muqueuses et jouant un rôle important de barrière.

Les muqueuses luttent contre les attaques extérieurs grâce au mucus qui contient des substances antimicrobiennes.

La phagocytose

Le mécanisme de phagocytose permet à certaines cellules (les macrophages et neutrophiles) de détecter, d’absorber et d’éliminer les cellules ‘intrus’. Ce processus se traduit également par une inflammation locale des tissus

Les mécanismes d’alerte du système immunitaire

Des mécanismes d’alerte du système immunitaire spécifique comme la synthèse des interférons qui interviennent également dans l’immunité adaptative.

Les interférons sont des protéines produites suite à une infection virale. En se fixant sur leurs cellules cibles, ils déclenchent chez celles-ci diverses réactions permettant la mise en place d’un état de résistance aux virus.

Le mode de vie

Le cumul de ces mécanismes apporte une réaction immédiate à toute agression externe.
Plus cette réaction est efficace, plus les chances d’éliminer ou de minimiser les conséquences d’une infection sont élevées.

On constate que les personnes qui ont une alimentation équilibrée, et riche en vitamines (C, D ..) pratiquent une activité physique régulière et ont un niveau de stress modéré, sont moins fréquemment malades que la moyenne de la population, alors qu’elles sont exposées aux mêmes agressions.
L’hygiène de vie a une influence directe sur la réponse immunitaire innée.

Immunité adaptative ou spécifique

Cette ‘autre’ immunité se construit contre un agent infectieux donné et se renforce (avec des nuances très importantes néanmoins) en le gardant en mémoire après l’exposition.

C’est donc un mécanisme de réaction plus lent (il faut une première exposition à l’agent infectieux), mais plus spécifique lorsque l’organisme à appris à fabriquer les anticorps correspondant au virus ou à la bactérie concernée.

C’est ce principe qui est à l’origine de l’efficacité des vaccins car la vaccination consiste à exposer l’organisme à des formes atténuées de virus ou bactérie.

Le fonctionnement de l’immunité adaptative

L’immunité adaptative et spécifique également appelée immunité acquise, se matérialise principalement par la production d’Anticorps par certaines de nos cellules sanguines (lymphocytes B ou T) contre un virus ou une bactérie spécifique d’une pathologie (la Covid, la Polio, la Grippe etc.).

Deux aspects en sont fondamentaux :

  • L’effet d’expérience : le système spécifique apprend à bâtir des défenses adaptées par l’exposition à l’agresseurs pathogène.
  • La mémoire : notre système immunitaire va garder en mémoire (de façon néanmoins très variable selon la nature des agresseurs, l’âge etc.) les formes des anticorps spécifiques qui permettront une réponse plus rapide et plus efficace en cas de nouvelle agressions.

Une troisième stratégie

Il faut signaler qu’il existe une 3ème stratégie de lutte contre les agents infectieux, qui ne fait pas appel aux mécanismes immunitaires mais vise à détruire directement les pathogènes présents dans l’organismes et donc à se substituer aux mécanismes naturels évoqués ci-dessus.

Il s’agit par exemple des antibiotiques (contre les bactéries) ou antiviraux (très couteux, très peu utilisés en médecine générale).

Les antibiotiques ont été utilisés massivement avant que ne soient constatés les contreparties de leur utilisation trop systématique :

Une adaptation plus rapide des bactéries avec des phénomènes de résistance et l’affaiblissement des mécanismes d’immunité générale (notamment résultant de l’appauvrissement de la flore intestinale ,raison pour laquelle des probiotiques sont prescrit après les traitements antibiotiques).

En résumé

Pour se défendre contre les agents infectieux extérieurs qui parviennent à pénétrer dans notre organisme *, nous disposons donc de deux grands mécanismes :

  • Un mécanisme général et immédiat qui est d’autant plus efficace lorsqu’il est entretenu par bonne santé générale (alimentation/activité/stress).

Les compléments alimentaires adaptogènes comme Argalys Immuno Tonus ont pour vocation de stimuler les mécanismes d’immunité générale pour mieux résister immédiatement à toute agression et en minimiser l’impact.

  • Un mécanisme adaptatif doué de mémoire mais qui demande une primo infection (naturelle ou provoquée, comme celle des vaccins) et qui est forcément plus lente à s’installer.

*le but des règles d’hygiène et de prophylaxie (comme celle qui sont actuellement en vigueur) est d’empêcher ces agents infectieux de pénétrer dans l’organisme.

Sources :

Des mots clés pour en savoir plus : réponse immunitaire, plantes adaptogènes, hygiéne, virus, anticorps

  • https://www.revmed.ch/RMS/2007/RMS-126/2721
  • http://pharmacomedicale.org/images/cnpm/desc/Marquet_syt%C3%A8me_immunitaire.pdf
  • https://www.cours-pharmacie.com/immunologie/limmunite-innee.html

Produit du moment

Je m’inscris pour recevoir la newsletter

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actus & infos

Pin It on Pinterest