Sélectionnez une page

Le 16 octobre sera la journée de lutte contre le gaspillage et c’est une date qu’on ne veut surtout pas oublier.
Et si en réduisant notre gaspillage, on réduisait nos dépenses et notre impact sur l’environnement ?
C’est aujourd’hui possible et c’est le mouvement à la mode. En témoigne le #antigaspi qui a fleuri sur les réseaux sociaux.

Même si vous n’êtes pas présents sur les réseaux sociaux, ce mouvement ne peut pas vous laisser indifférent. Tout le monde est concerné et quelques chiffres peuvent vous convaincre. Le gaspillage alimentaire représente 10 millions de tonnes de produits alimentaires par an, soit près de 20 kg par français et par an, ce qui représenterait entre 500 et 1500 euros par an de nourriture encore consommable !

On a donc décidé de vous donner quelques conseils à appliquer au quotidien

Pour économiser de l’énergie avec des gestes simples

  • Lorsque vous avez besoin d’eau bouillante (pâtes, légumes) : utilisez d’abord une bouilloire, beaucoup plus efficace sur le plan énergétique qu’une casserole sur un feu, puis transvasez
  • Avec plaque à induction : utilisez des ustensiles de la dimension exacte des plaques, sinon les pertes d’énergie sont considérables (pour faire bouillir de l’eau, idem ci-dessus, préférerez la bouilloire à la fonction Boost qui consomme énormément d’électricité)
  • Four : démarrez vos cuissons à four froid et arrêter le four dix minutes avant la fin de la cuisson prévue. La chaleur du four va continuer à cuire les aliments sans consommer d’énergie. Doubler le temps de cuisson pour restant pour obtenir des plats cuits à la perfection ! En combinant les deux méthodes, vous pouvez économiser 20 à 25 % d’énergie. Evidemment, chaque fois que possible, faire cuire plusieurs plats en même temps et congelez !
  • Plus les morceaux sont petits, plus la cuisson est rapide : carotte entière ou en julienne, plus de 50% d’écart de consommation énergétique ! Alors, à vos couteaux ! Voir à ce sujet l’excellent traité de miamologie pour les explications techniques, ou inspirez-vous du grand chef Alain Passard.
  • Découvrez l’intérêt gustatif des cuissons à basse température ! Alain Passard en parle beaucoup. Les légumes frais contiennent en général suffisamment d’eau pour qu’ils cuisent presque sans adjonction d’eau extérieure, à 100 -120°c . C’est plus long, mais si vous avez débité des petits morceaux, le temps de cuisson reste raisonnable et demande moins de surveillance.
  • Pour nettoyer une casserole brulée : lorsque vous avez fini d’utiliser la casserole en question, profitez qu’elle soit encore chaude pour verser un fond d’eau et du bicarbonate de soude ! C’est une méthode efficace et qui vous fera économiser des litres d’eau !

Ne jetez plus rien, ou presque, en 6 points

idée recette pates fanes de radis argalys

  • Soyez fan des fanes ! Toutes les feuilles des végétaux et plus spécifiquement leurs parties non ligneuses (radis, navets..) peuvent être consommées après cuisson et un trempage préalable dans de l’eau et bicarbonate de soude. Essayez par exemple les pâtes aux fanes de radis. Une merveille et vous n’aurez besoin que d’un oignon émincé et de faire revenir les fanes de radis avec !
  • Le pain : tout ce que vous achetez et qui est supérieur à votre consommation quotidienne : congelez !
  • Compostez si vous en avez la place : un balcon suffit pour un petit bac de compost
  • Apprenez à cuisiner les restes  alimentaires : bouillons, sauces, pâtes, riz les accueilleront avec plaisir (accompagne parfaitement le « batch cooking » expliqué plus bas)
  • Gérez votre réfrigérateur ! Placez les produits avec les dates limites de consommation au devant et tous les autres derrières. Vous éviterez donc de les gaspiller en les consommant en priorité. Prenez quand même garde à conserver les produits les plus sensibles au froid dans la partie la plus froide de votre appareil
  • Au congélateur, stockez les produits les plus récents au fond et enlevez l’air des emballages pour réduire l’oxydation. Evitez l’accumulation de glace de condensation qui réduit l’efficacité énergétique de l’appareil.

Vous n’avez pas de temps pour cuisiner, cuisinez en économisant, c’est possible, réduire le gaspillage aussi.

Quelques changements d’organisation sont souvent utiles, pour trouver des alternatives aux plats désespérants (les pâtes à l’eau !) ou aux plats préparés.

  • Cuisinez des recettes : Quoi de mieux pour éviter le gaspillages et les restes que de respecter les recettes et les proportions ? Contrairement à ce qu’on peut penser, suivre à la lettre les recettes ne vous fera pas payer plus cher, au contraire, vous achèterez moins et mieux. Il vous suffit de vous organiser en préparant votre liste de courses à l’avance !
  • Cuisinez à l’avance des bases pour plusieurs repas : C’est d’ailleurs le concept du très à la mode «Batch cooking» qui peut se traduire par : cuisiner en lots. Faites cuire de façon neutre des quantités équivalentes d’un ingrédient pour deux à trois repas : vous en garderez 1/3 au frigo pour quelques jours, 1/3 au congélateur et vous consommez le tiers restant. C’est valable pour tous les légumes et la plupart des aliments. Il en résulte un gain de temps et d’énergie très significatif. Il ne reste plus qu’à varier leur accommodation finale : riz, pâtes, quinoa, etc.

On se retrouve la semaine prochaine pour le deuxième article de notre dossier avec Camille qui nous parlera de recyclage !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager et participez au mouvement car nous avons tous un rôle à jouer !
Envoyez vos astuces, nous les ajouterons à celles-ci !

Retrouvez-nous aussi sur Facebook

Merci d’avoir lu notre article, Nous espérons qu’il vous aura aidé !